feuille jaune n° 7 – octobre 2010

Mot du Président

Quatre mois se sont écoulés depuis la parution n° 6 de « la feuille jaune »

Notre association a tenu son AG en mai. Je ne peux qu’être satisfait par le nombre de participants à cette réunion et de nouveaux adhérents ont rejoint notre association.

    Différentes décisions ont été prises :

  - La prochaine AG sera avancée au mois de Février ;

  - L’association attendra que le n° 7 de « la feuille jaune » soit distribué et ensuite fera paraître sur le blog des articles plus complets avec des photos.

    Suite à notre AG l’association a renouvelé sa soirée « auberge espagnole » qui s’est déroulée dans une très bonne ambiance avec une forte participation des convives.

    Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont œuvré à la réussite de cette soirée.

    Je vous souhaite bonne lecture pour ce nouveau numéro.

                                                -=-=-=-=-

DE LA POUDRE AUX YEUX

dscf02901.jpg

dscf0291.jpg

dscf0292.jpg

Les jours précédant la fête votive, les livradaises et livradais ont pu constater que des travaux de réfection de chaussée ont été effectués sur le tour de ville.    

Beaucoup de gravier mais peu de goudron ! 

Par contre, « la feuille jaune » invite la population à aller voir l’état dans lequel se trouve la voirie : de la cité Delbigot ; du Chemin du Guillentou ; de l’allée du Bugatel ; du Chemin de la Croix du Guide ; de la rue de la Duchesse ; de la rue de la Prune…….. 

Faut-il qu’un accident se produise pour agir ?

                                      

                                             -=-=-=-=-

OÙ SONT LES PROMESSES ?

  Nous apprenons que plusieurs personnes n’ont pu avoir la possibilité d’être reçues par Me le Maire.

Il faut dire que, au mois d’août tous les vendredis, notre maire Claire Pasut est très affairée sur le marché.

Peut-être découvre-t’elle son existence ?

Sa présence dans ce lieu surprend, car l’on ne l’avait pas vue depuis plus de deux ans ; même de mauvaises langues prétendent que l’on approche d’une échéance électorale.

Concernant les personnes qui n’ont pas été reçues, « la feuille jaune » a peut-être trouvé la solution :

 la rencontre pourrait s’effectuer le vendredi sur le marché ?

                                                    -=-=-=-=-

Assainissement 

A quand la fin des travaux de l’assainissement collectif des eaux usées (zone urbaine) A ce jour, il reste à réaliser plusieurs secteurs : 

Toute la route de Bordeaux du rond point place de l’Europe jusqu’au restaurant la Source ! compris les lotissements Menaud 1 et 2 Ces travaux permettent de supprimer la station d’épuration de Menaud (cette station n’a jamais bien fonctionné et de ce fait il faut l’entretenir régulièrement ce qui représente un coût élevé. Malgré cela il y a constamment des odeurs empestant qui se dégagent des égouts). 

Certains usagers déversent leurs eaux usées vers le fossé qui s’écoulent ensuite directement au Lot.

 La Rue Cazalis (route de Villeneuve) 

 La route d’Agen (du rond point de la Perception jusqu’à la zone artisanale de Nombel) 

Le lotissement de Julia (1 et 2) 

Chemin de la rose et rue Jacques Bordeneuve après la crèche. 

Tous ces travaux étaient prévus d’être réalisés en 2008-2009-2010 afin d’être aux normes en vigueur et permettre à toute la ville de Sainte Livrade d’être en réseau séparatif (toutes les eaux usées passant par la station d’épuration avant le rejet au Lot. 

Etait également à l’étude, le raccordement au réseau communal du Lycée Agricole Etienne Restat (y compris le CFA et le CFPPA)  Ce réseau permettrait le raccordement de 42 riverains le long de la départementale Route de Casseneuil. Plusieurs usagers de différentes zones se plaignent que les travaux d’assainissement ne sont pas réalisés donc pas de raccordement avec les conséquences qui en résultent. 

« La feuille jaune » tient à rappeler la promesse électorale de la majorité municipale qui était la suivante :

La délégation du service d’assainissement coûte plus cher aux Livradais que la gestion par la commune elle-même. 

Pourquoi pas, mais à quand la reprise des travaux car nous sommes dans le 2e semestre 2010 et

l’assainissement urbain est loin d’être terminé. 

A vous de juger !

                                                    -=-=-=-=-

 CHEMIN DE LA ROSE 

Des habitants de ce secteur nous ont signalé avoir adressé plusieurs courriers à Mme le Maire afin d’attirer son attention et celle de la majorité municipale sur le manque d’entretien des fossés et des ponts de cette zone. A ce jour, aucune réponse ! 

Nous comprenons l’inquiétude grandissante et le désarroi des riverains, car il ne faut pas oublier que ce secteur reçoit l’eau des coteaux ainsi que de la rocade. (voir photos ci-contre). 

dscf0289.jpg    

    dscf0287.jpg

dessous ce sont des fossés …

  dscf0286.jpg     

il y a un pont derrière !!

  -=-=-=-=

FESTIVITES DU DIMANCHE JUILLET – AOUT 

Cette initiative est une bonne idée pour créer une animation au centre ville.  Beaucoup de gens nous interpellent au sujet du coût de ces festivités. « La feuille jaune » n’est  pas en mesure de répondre sur ce sujet, mais la municipalité peut utiliser la subvention du cinéma qui n’est plus attribuée. Ces animations sont appelées : « les marchés concerts d’ici et d’ailleurs ». 

Cette dénomination n’a-t-elle pas été piquée au festival de notre regretté cinéma ? Hasard ou provocation ? 

On  ne se fait pas d’ « UTOPIE »

                                                -=-=-=-=-

DECES DE MONSIEUR CHARLES DE CACQUERAY 

Il y a quelques jours, Monsieur Charles de Cacqueray, ancien Maire de Sainte Livrade, Vice-président du Conseil Général et du Conseil Régional, est décédé.

Certains membres de notre association l’ont côtoyé et ont travaillé avec lui, sous plusieurs de ses mandats de maire, au seuil du conseil municipal.

C’était un homme du terroir et du terrain qui avait un contact très facile et agréable. Il était au service de tous ses concitoyens, sans exception.

En tant qu’anciens élus municipaux nous avons surtout apprécié le travail effectué lors des réunions des diverses commissions où nous pouvions échanger librement malgré nos divergences.

Les responsables de la « feuille jaune » adressent à toute sa famille et ses proches leurs sincères condoléances.

                                                   -=-=-=-=-

BULLETIN MUNICIPAL ou journal d’autosatisfaction ?

Les livradais ont reçu récemment le bulletin municipal d’octobre.  La « feuille jaune » a découvert, non un bulletin, mais un journal ! il compte 6 pages recto verso sur papier glacé et contient 57 photos sur lesquelles Mme le Maire apparaît une vingtaine de fois ! 

On pourrait penser que seule Mme le Maire travaille au sein du Conseil municipal … ou bien est-ce un début de propagande pour sa campagne électorale de mars prochain ? 

La « feuille jaune » précise  que ce journal est financé par les contribuables livradais ! …

 Mme la Dépense, elle vous expliquera qu’il n’y a pas d’argent sauf … charité bien ordonnée, commence par soi-même. 

-=-=-=-=-

MAIS OU EST PASSE LA PERSONNEL COMMUNAL ? 

Sur la  « feuille jaune » parue fin juin 2009, nous faisions part de l’enquête que nous avions menée au sujet du personnel communal.

Nous avions écrit :

-          Eh ! Bien non …….. Ce n’est pas le virus de la grippe H1N1 qui est à l’origine des absences des employés.

-          C’est ….!…. à vous de deviner ?

Aujourd’hui, rien ne s’est amélioré puisque l’on apprend qu’il y a toujours un nombre important de personnes en arrêt de travail.

Ce qui est d’autant plus grave, c’est que l’on s’aperçoit que cela touche toutes les catégories, les anciens comme les nouveaux.

D’où vient le problème ?    du personnel ou de la municipalité ?

Arrivera-t-on à trouver la solution ?

Que devient M. Lasseux que l’on ne voit plus et dont nous parlions régulièrement sur « la feuille jaune » ?

Apparemment, il a dû sortir du placard ou n’a pas trouvé la sortie …. Ce qui n’empêche pas qu’il fait toujours partie du personnel communal, donc rémunéré. Mais en quoi consiste son travail ?

-=-=-=-=-

ECOLE DE MUSIQUE 

Suite à de nombreuses  pressions municipales, le bureau de l’école de musique a démissionné d’une seule voix le 29 juin 2010. 

Madame le Maire a pu ainsi en prendre le contrôle.

En effet, la vice-présidente de la nouvelle équipe n’est autre que son adjointe aux finances municipales. 

Cette nouvelle équipe a décidé de rouvrir la classe de piano et la classe de danse qui avaient été fermées suite à la baisse de 40 % de la subvention par l’équipe municipale en place. La feuille jaune s’interroge au sujet de cette réouverture. 

Madame le maire aurait-elle décidé de débloquer des fonds publics pour financer ces deux réouvertures, ou bien  s’agit-il d’un tour de passe-passe. 

La feuille jaune souhaite que cette association puisse réussir et que notre école de musique reste présente à Sainte Livrade. 

-=-=-=-=-

SANTE

Que d’inquiétudes subsistent auprès des gens concernant les permanences des médecins et pharmacies de proximité. Plusieurs exemples nous sont parvenus.  L’on peut avoir des doutes sur la considération d’un être humain. 

Notre pétition est toujours en cours

-=-=-=-=-

UN PEU DE RESPECT POUR NOS DEFUNTS 

Nous avons été contactés par plusieurs personnes se plaignant du mauvais entretien – ou du non entretien – du vieux cimetière.  Nous nous sommes rendu sur place et avons constaté le bien-fondé de ces dires : arbustes sauvages poussant sur les tombes, lierre retombant sur les caveaux, allées recouvertes de plantes rampantes, etc… (photos à l’appui). 

Ne serait-il pas plus simple de mettre du désherbant aux bonnes saisons, plutôt que de faire arracher les mauvaises herbes ? Et cela ponctuellement 

Nous remarquons que, sous la municipalité précédente, l’entretien était fait régulièrement et le cimetière était plus propre.

photos prises au mois d’août

dscf0279.jpg

dscf0274.jpg

dscf0276.jpg

dscf0277.jpg

-=-=-=-=-

                         PIECE D’IDENTITE 

Lors de la dernière distribution de sacs poubelle en juin dernier, Place Castelvielh, nous avons été surpris de constater, qu’en lieu et place de la carte nationale d’identité et d’un justificatif de domicile, les agents municipaux chargés de la distribution acceptaient…..la carte AUCHAN.

« La feuille jaune » se demande dans quel pays se trouve Sainte Livrade

-=-=-=-=-

GENS DU VOYAGE

Quant aux gens du voyage nous nous interrogeons toujours sur l’achat d’un terrain de 2 ha 40 pour seulement  8 emplacements. Nous restons donc vigilants pour l’avenir à donner à ce terrain.

-=-=-=-=-

CONTAINERS 

 Il semble aussi que les services de la municipalité ne sont pas toujours très compétents quant à l’installation de containers à bouteilles et autre surtout en ville. Affaire à suivre !

-=-=-=-=-

LA DOULOUREUSE AGONIE DU CAFI 

La municipalité précédente a lancé la réhabilitation du Centre d’Accueil des Français d’Indochine. La formule retenue par l’Administration, contre l’avis des occupants était la destruction de l’existant pour une implantation, démesurée en nombre de logements sociaux.  Un comité de pilotage avait été constitué par les autorités, mais les représentants siégeant des diverses instances étaient beaucoup plus nombreux que ceux des occupants du Cafi ; ces derniers n’avaient qu’à acquiescer les décisions déjà prises. Ce fonctionnement a été le même sous les deux municipalités successives et, bien que non dissout, le comité de pilotage n’a pas été réuni depuis plusieurs années. La majorité actuelle décide, applique et réalise sans rien avoir préparé en commun avec les intéressés. 

Elle propose la discussion une fois que les travaux sont bien avancés !  Pour nous, la concertation et l’échange devraient se faire d’abord afin de tenir compte des suggestions qui seraient ensuite soumises. 

C’est-ce que l’on appelle la démocratie ! 

La destruction progressive du Cafi fait disparaître avec elle la mémoire physique, ce que les occupants déplorent.  Quant à la mémoire historique et intellectuelle, les autorités n’ont pas choisi pour y installer un lieu de mémoire digne de ce nom les personnes compétentes et très documentées (notamment Martine Wadbeld, ethnologue et sociologue) qui, depuis 2002, ont travaillé à la production de toutes sortes de documents et d’entretiens avec les personnes âgées, rapatriées de la première heure, tout ceci conservé par l’association Mémoire d’Indochine. 

Les autorités ont préféré faire un choix politique en désignant une société bordelaise, laquelle ne possède aucune source vraie ; source qu’elle ne pourra avoir de nouveau car les personnes qui représentaient l’assise de tout ce travail de mémoire sont décédées.

    S’il y a eu attribution de subvention régionale, serait-ce en rapport avec le choix qu’a fait la majorité municipale de retenir un bureau d’études Bordelais qui a coûté entre 59 et 60 000 €, malgré trois études déjà effectuées pour les mêmes services ?

                                                                               -=-=-=-=- 

 CINEMA :

CLAIRE PASUT VOUDRAIT-ELLE ENTERRER

DISCRETEMENT LES POTS CASSES DERRIERE

« LA POLEMIQUE » :   

 Lors de la réunion du conseil municipal du 8 juin dernier, un conseiller municipal de l’opposition, a demandé des précisions à Claire Pasut concernant le déroulement des sorties cinéma des élèves du primaire maintenant qu’il n’y a plus de cinéma à Sainte Livrade. Il a notamment voulu savoir « sur quelle commune les élèves vont au cinéma  maintenant ? »   Très énervée, Claire Pasut l’a accusé avec agressivité de n’être là que pour polémiquer et a fini par répondre que « cela dépendait »…  En clair, elle ne le sait pas ou fait semblant de ne pas savoir, probablement pour ne pas s’attirer les foudres !  

LA FEUILLE JAUNE S’EST PROCURE LES INFORMATIONS CONCERNANT LES SORTIES CINEMA DES ELEVES DU COLLEGE :  

Depuis que le cinéma « l’utopie » a fermé, pendant l’année scolaire 2009/2010, les élèves sont allés au cinéma à TONNEINS !

Deux fois moins d’élèves ont désormais accès aux séances de cinéma. Avant : les classes de 6ème et 3ème . Maintenant : seulement les 3ème. 

 La subvention du conseil général étant inchangée, avec les frais liés au transport des élèves jusqu’à Tonneins, il ne reste de l’argent que pour l’achat de deux fois moins de tickets.  Sans parler de la perte de temps lors des trajets qui amputent considérablement la durée d’enseignement.  Maintenant, vous comprendrez mieux pourquoi Claire Pasut préfère cacher la réalité derrière une pseudo « polémique »… 

 CE SONT NOS ENFANTS QUI PAYENT !

                                                                                 -=-=-=-=-  

Que devient la plus belle avenue du monde :

Avenue Gaston CARRERE ?

Selon le monde de Claire, qui nous expliquait que le montant Hors Taxes était moins cher que le Toutes Taxes Comprises, nous souhaiterions faire un tour sur cette avenue, où les travaux ne cessent. 

Rappelons qu’il a fallut revenir sur les commerces (cela a un coût), refaire une piste cyclable Tordue, et dernièrement refaire la moitié de la route. 

Grâce à l’efficacité du service technique Livradais nous avons largement été au courant assez tôt : la veille …

 Jeudi 26 août 2010 (travaux : 8h00- 18h00) : averti la veille  par un papier déposé à 18h00 dans la boîte aux lettres…

 Alors nous tenons à remercier les services techniques pour l’efficacité et pour ce management exemplaire de ce service, et oui on aurait pu le savoir le jour des travaux, alors rien que pour cet effort colossal, nous les remercions pour leur efficacité, on sent qu’il y a  une personne d’envergure à la tête bien façonnée, dans tout ce qui est technique. 

Bref encore des travaux !

Alors nous nous posons des questions

Quand se termine les travaux, puisque ça fait deux ans !!!  et maintenant, quel en est le coût ?  parce que je crois que ce n’est plus une histoire de H.T. ou T.T.C, quelle est la réalité, sûrement de la faute de l’ancienne municipalité !

                                                                             -=-=-=-=-  

RUE D’AGEN 

Plusieurs courriers nous sont parvenus, proposant à la municipalité de mettre la rue d’Agen en sens unique.  D’autres propositions peuvent être envisagées : 

-         Stationnement arrêt minute, comme il en existe déjà dans cette rue. A une seule condition que cela soit respecté.

 -         D’autres solutions peuvent être étudiées pour permettre de sauvegarder nos commerces du centre ville. 

Nos concitoyens ne veulent pas faire l’effort d’une petite marche à pied afin d’éviter des incidents. Ils préfèrent stationner sur la voie de circulation.                                                         

                                                   -=-=-=-=-                                                          

 LES POUBELLES EN VILLE 

dscf0298.jpg    

       dscf0297.jpg

En cette période estivale, notre ville aura donné une bien piètre image aux touristes qui se sont arrêtés à Sainte-Livrade. 

Ils auront pu découvrir les nouvelles poubelles enterrées du centre ville qui ne sont pas utilisées comme il se doit par certains de nos concitoyens. 

Il est, en effet, plus facile de déposer ses ordures au pied des containers en passant devant, plutôt que d’utiliser la trappe prévue à cet usage. Merci pour les odeurs et la vue ! 

Que compte faire notre municipalité concernant ces incivilités ? 

« La feuille jaune » pose la question. 

« La feuille jaune » donne la réponse : RIEN

                                        -=-=-=-=-   



Association des Parents d'E... |
ÉCOLE CALANDRETA DE NARBONNE |
clshjasseron |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Site Officiel du Domaine RA...
| Les Amis des Sentiers
| AMICCA