AVENUE GASTON CARRÈRE TOUJOURS DES PROBLÈMES !…

Notre prestigieuse avenue semble donner du fil à retordre à notre municipalité et son achèvement prend du temps !…

Nous avons appris lors de la dernière réunion du conseil municipal qu’un des riverains de cette avenue ne semble pas décidé à céder une partie du terrain  » délimité par un gros bac à fleurs de part et d’autre » sur lequel le trottoir a été réalisé sans accord préalable signé avec le propriétaire. La Municipalité emploie l’artillerie lourde et c’est devant les tribunaux que cette affaire devrait se terminer.

img2368.jpg

D’autre part nous avons découvert que cette réalisation n’avait pas pris en compte les demandes successives du propriétaire de l’Imprimerie livradaise pour qu’un emplacement réservé pour les livraisons en papier et autres ingrédients soit matérialisé devant le magasin et que la bordure de trottoir soit aménagée de manière à faciliter l’accès à l’imprimerie avec un porte palette.

Jusqu’à ce jour toutes les demandes sont restées sans réponses, ce qui engendre une situation assez burlesque lors des livraisons.

1- Blocage de la circulation pendant le déchargement

img30121.jpg

img3014.jpg

2- Déchargement de la palette sur l’emplacement de parking

img30131.jpg

img3015.jpg

3- Pendant le déchargement l’imprimeur téléphone à la Mairie pour que des employés municipaux viennent pour porter la palette de papier dans le magasin, non accessible à cause du trottoir non aménagé

img3017.jpg

img30181.jpg 

 La Feuille Jaune se pose la question :

Si notre Maire est vraiment à l’écoute de ses administrés pourquoi n’a t-elle pas répondu positivement aux demandes répétées de l’imprimeur ?…

Vous pouvez réagir sur notre site !…….



RUE DU MOULIN DE MAZIERES CIRCULEZ Y A RIEN A VOIR !…

La Feuille Jaune donne la parole aux riverains de la rue du Moulin de Mazières peut-être seront-ils entendus par notre première magistrate ?……..

img2912.jpg img2908.jpg

Lors de l’avant-dernier conseil municipal, Claire Pasut a répondu à la question de Michel Arnaud à propos des problèmes de circulation (pourtant interdite dans les deux sens) dans l’étroite rue du Moulin de Mazières. 

Madame le Maire a indiqué que la DDE, à la demande de la Préfecture, avait émis une proposition « qui ne convient pas aux riverains ». 

Les riverains réagissent : « La proposition de la DDE est la mise en place d’un sens unique de circulation pour tout le monde, ce n’est pas que cette proposition ne nous « convient pas », mais c’est qu’elle n’est pas du tout réalisable : 

  

1 – Nous avons contacté Monsieur Bigorgne, chef de la subdivision DDE de Villeneuve et Mme Pasut, pour qu’ils nous montrent, sur place, avec leurs voitures, vue la configuration des lieux, comment entrer dans les garages des riverains avec ce sens unique. Ils ne sont toujours pas venus sur place pour nous montrer…forcement, c’est impossible ! 

2 – Pour les cyclistes et piétons qui ont peur de se faire tuer sur cette voie, qui à l’origine leur était pourtant réservée, la légalisation de la circulation dans un sens ne réglera pas leur problème de sécurité ! Au contraire, ça serait pire !

3 – Les services de secours quant à eux, étant actuellement dans l’impossibilité physique de franchir le point étroit de la voie, ne pourraient définitivement plus accéder aux maisons qui sont au-delà de l’étranglement. 

  

Claire Pasut coupe court à la question de Michel Arnaud en disant qu’en sept ans ils n’avaient pas été capables de trouver une solution (bien que cela soit pourtant l’ancienne municipalité qui ait fait installer les panneaux actuels d’interdiction de circuler) et qu’elle non plus n’a pas trouvé de solution. 

  

Les riverains regrettent que leur proposition de mise en place d’une borne rétractable ou rabattable ne soit toujours pas retenue et qu’aucune concertation n’ait encore eu lieu sur place avec Mme le Maire et les riverains. 

  

La suite au prochain accident… 



AIRE DES GENS DU VOYAGE, LES RIVERAINS DU LIEU-DIT  » PAUCHOU » SONT TRÈS INQUIETS !!……..

lieuditpauchou.jpg

Dans sa séance du 6 avril dernier, le Conseil Municipal (sauf les membres de l’opposition) a décidé d’autoriser l’achat de terrains d’une surface de 2Ha 400, pour un montant d’environ 70 000 €, au lieu-dit « Pauchou ». Les riverains de ces terrains se posent des questions sur cette acquisition que la CCGV et la commune s’apprêtent à réaliser pour y aménager une aire de passage de huit emplacements de deux caravanes réservés aux gens du voyage. Comme la Feuille Jaune l’avait déjà souligné dans un de ses précédents articles, la commune est propriétaire d’un terrain inutilisé très près des réseaux (eau, électricité, assainissement) nécessaires pour accueillir dignement les gens du voyage  »Plaine de Mazières » et ne comprend pas pourquoi elle s’entête sur l’option de « Pauchou ».

Monsieur Dumon, « EN FAIT » conseiller municipal de la majorité (chargé des travaux) et « EN FAIT » riverain du terrain de Mazières a expliqué :

— »En FAIT » la voie d’accès à ce terrain à partir de la route de Casseneuil fait 200 m et qu’ « EN FAIT » à 10 € le mètre les travaux allaient coûter « EN FAIT » 200 000 €. Mais « EN FAIT » sait-il vraiment compter ?…..

Les riverains du lieu-dit « Pauchou » se sont renseignés et la vérité est tout autre car le montant des travaux à réaliser par une entreprise spécialisée s’élèverait à la somme de 34 000 €.

« EN FAIT » a conclu notre Maire, c’est par mesure d’économie et non « EN FAIT » par favoritisme pour certains riverains !!……

La Feuille Jaune attire l’attention du lecteur qu’au lieu-dit   »Pauchou » le terrain n’est pas viabilisé (assainissement, eau, électricité à réaliser) et que cela risque de coûter cher à la collectivité (CCGV ou Commune, c’est du pareil au même ce sont nos impôts qui financent la réalisation).

Mais la question principale, que se posent les riverains sur cette aire, et qui a été posée Monsieur Gay conseiller municipal à notre Maire, est : 

Pourquoi une surface si importante au lieu-dit « Pauchou » ?…..dans le futur personne ne pourra plus empêcher la CCGV, propriétaire d’une partie importante du terrain, d’y installer une « Aire de grand passage des gens du voyage ».–

Notre Maire a paru  »un peu, beaucoup » embarrassée par cette question et sa réponse évasive ne rassurera certainement pas les riverains de « Pauchou » car si son engagement déclaré pour que cette zone ne devienne pas une « Aire de grand passage » est aussi déterminant qu’il l’a été pour sauver notre cinéma ?……



LES DISSIDENT(E)S D’ART-CINE S’EXPRIMENT !!……ET LA FEUILLE JAUNE VOIT ROUGE !!….

La « Feuille Jaune » s’est procurée un document, dont elle n’était pas destinataire, rédigé par les dissidents du CA d’Art-Ciné et vous le livre tel quel. A  la fin de ce texte nous vous invitons à lire ce que nous pensons de cette contre attaque bien tardive et pitoyable !!….

 

**********************

Suite à la longue diatribe d’Alain DELPRAT au sujet de la « mort » de l’association Art-Ciné, voici la réponse des membres du CA qualifiés de « minoritaires et de « proches de la municipalité ».

Avant toute chose, nous voudrions rendre hommage aux dirigeants, aux salariés, et aux bénévoles des associations de la MJC et de Art-Ciné pour tout le travail accompli pendant ces 40 dernières années. Nous voudrions aussi remercier les usagers de la MJC, les cinéphiles, ainsi que les pouvoirs publics qui ont tous permis à ces deux structures de vivre et de se développer pendant toutes ces années.

Ce groupe dit minoritaire est composé de 2 nouveaux élus depuis octobre 2010 et d’anciens élus qui 43, 30, 20 et 3 ans de présence. De par leur engagement, ils ont œuvrérégulièrement et loyalement pour que fonctionne cette structure. Cependant, suite à la prise de conscience des difficultés rencontrées, ils auraient souhaité la pérennité de Art-Ciné, mais avec un fonctionnement associatif « normal » et démocratique.

Ce groupe se pose quelques questions :

- Est-ce vraiment vouloir sauver Art-Cinélorsque l’on annonce la fermeture du cinéma le 10/09/2009 (lors de la mise en liquidation judiciaire de la MJC) alors que la liquidatrice avait le 08/09/2009 remis les clés à un membre de ce CA pour poursuivre des activités cinématographiques ?.

Cette fausse information a porté un lourd préjudice au cinéma et au Festival.

- Est-ce un fonctionnement « associatif » et responsableque de ne pas vouloir travailler avec l’expert comptable, mandaté en 2007, alors que lui seul pouvait certifier les comptes afin de pouvoir obtenir diverses subventions ? (Les seuls comptes certifiés par un cabinet comptable qu’Alain Delprat ait jamais fournis aux collectivités locales furent ceux de 2007).

- Est-ce être respectueux des membres du CAque de ne jamais les avoir informés de l’état des finances de l’association, et encore moins lors des difficultés financières et ce malgré les demandes réitérées à chaque réunion (voir PV de ces réunions)

Ces difficultés ont été effectivement découvertes :

- lors de la menace de saisie des bâtiments par les banques (suite à la démarche des huissiers),

- lors de la coupure du gaz en juin 2009 (non paiement des factures de gaz depuis janvier 2008), factures finalement réglées par la municipalité de Sainte-Livrade en novembre 2009, ceci pour assurer le bon fonctionnement du cinéma et du Festival en particulier.

Ces points ne sont que quelques exemples d’une longue série de « camouflets » infligés aux membres du CA. De ce fait, ceux-ci ont voulu comprendre et exiger de fonctionner dans la transparence, (ceci est mentionné et signé dans différents comptes rendus de CA) ce qui a entraîné des difficultés relationnelles avec Alain Delprat Président de Art-Ciné.

Dans les faits, le CA n’a été informé qu’en Janvier 2010 de l’ampleur réelle du problème – passif de 540 000 € – et ce lors de la restitution de l’audit commandé par les pouvoirs publics à la demande de l’intégralité du CA.

Ce n’est donc pas une prétendue allégeance avec les pouvoirs publics qui a gêné le fonctionnement de la structure. De plus, comment un CA, dit minoritaire, pourrait-il entraver un fonctionnement « normal » d’une association ?

Le reproche qui pourrait être fait à ce CA, ainsi qu’aux précédents CA, c’est de ne pas être intervenus plus tôt ; mais le pouvaient-ils, n’étant informés de rien ?

Confiants, ces membres ont donné de leur temps, de leur énergie, si bien qu’on pouvait les voir au « four et au moulin » pour que « çà marche ». Et, ce sont ceux là même qui, malgré leurs déconvenues, continuent de s’investir pour que la ville de Sainte-Livrade ait une structure culturelle qui fonctionne correctement.

D’autres part une association de soutien à la MJC et à Art-Ciné a été créée à l’été 2009 par des très proches d’Alain Delprat. Aujourd’hui nous nous posons la question de son utilité et de sa légitimité, sachant que les deux associations qu’elle est censé soutenir son en liquidation judiciaire.

Quel usage va être fait des fonds déjà récoltés par cette association ?

Nous vous invitons vivement, à consulter, lors de sa parution dans la presse (BODACC) le jugement du 16/03/2010.

Sainte-Livrade sur Lot le 02.04.2010

Signataires: Michelle Barreaud, Claudine Deleau, Denise Henry, Georges Laborde, Marie-France Masse, Bernard Vialatte.

 

****************************

Maintenant que vous avez pris connaissance de ce document, notre association, qui dès le début s’est élevée contre la fermeture de la MJC et d’Art-Ciné, souhaite réagir à ce papier qui essayerait de disculper les   »dissidents à la botte de notre Maire », c’est ainsi que nous les nommons, pour qu’ils n’aient aucune responsabilité dans la mise en liquidation judiciaire de notre cinéma. Les explications fournies nous semblent un peu légères, contradictoires et empreintes de naiveté à l’égard des personnes qui lisent le document.

Comment peut-on écrire quand on est un membre d’un CA que l’on n’était pas au courant de ce qui se passait et que l’on découvre seulement maintenant la situation « catastrophique » d’Art-Ciné. La Feuille Jaune ne fera pas l’amalgame « Art-Ciné et MJC » ce qui est fait dans le papier !!…Notre association reste convaincue que pendant que tout allait bien « nos dissidents » pouvaient se pavaner pendant les événements médiatiques (Festival du cinéma, le cinéma en plein air, etc..etc…) et recevoir les lauriers de la gloire du travail bien accompli.

Nous rappellerons à ces personnes que les premières difficultés sont apparues en 2006 après la rénovation du bâtiment et que les malfaçons survenues dans son exécution, ont entraîné des frais supplémentaires qui n’ont pas été pris en compte dans le montant des subventions accordées pour la réalisation de ces travaux mettant ainsi en péril l’équilibre budgétaire de l’association Art-Ciné. Qu’en novembre 2009, la municipalité de Sainte-Livrade a du régler le montant de la facture de gaz pour le bon fonctionnement du cinéma et du Festival.

Alors pourquoi écrire que le CA ne savait pas et qu’il n’a été informé qu’en Janvier 2010 ?……

Si aucun élément de situation n’était communiqué au CA les « dissidents » avaient les moyens de sauver la situation, ils auraient dû démissionner ce qui aurait entraîné la convocation d’une assemblée générale extraordinaire et de nouvelles élections, mais ils ne l’ont pas fait.

Pourquoi n’ont t-ils pas démissionné, la Feuille Jaune a sa petite idée sur  la question !!….

Depuis l’arrivée en 2008 de Mme Claire Pasut à la tête de la municipalité, cette dernière s’est mise en tête de tout régenter, tout contrôler, tout décider (un peu comme notre chef d’état). Ne prenant pas en compte les situations particulières elle agit tel un bulldozer et détruit tout sur son passage pour faire place nette et assouvir sa soif d’autorité. La cour qui l’entoure doit se soumettre ou se démettre, pour se démettre encore faut-il en avoir le courage, ce qui ne semble pas le cas au Conseil municipal de Sainte-Livrade sur Lot, chacun rongeant son frein. Notre Maire et les « dissidents » ayant certainement une aversion contenue envers le Président d’Art-Ciné, le dialogue n’a pas été possible. Deux clans s’affrontant au sein du CA,  « pro et anti » Alain Delprat le fonctionnement de l’Association s’en trouvait très perturbé. Les gentils « dissidents » du CA rapportant à notre maire les moindres faits et gestes du Président d’art-Ciné et des autres membres du CA « non dissidents » ont empêché que la situation se détende et qu’un dialogue constructif se mette en place pour trouver une solution pour sauver notre cinéma. L’octroi d’une subvention exceptionnelle de 25 000 €, aurait permis dans un premier temps de surseoir aux échéances, d’éviter la mise en liquidation judiciaire et dans un second temps de prendre un peu de recul pour finaliser une solution pérenne pour notre cinéma.

Les réponses données par notre Maire le 6 avril 2010, lors du conseil municipal, suite à la question posée par M. Forget « pourquoi n’a t’on rien fait pour sauver notre cinéma » ont toutes été à charge contre M. Alain Delprat, les dissidents du CA peuvent dormir sur leur deux oreilles, ils ne seront pas inquiétés, Claire Pasut est avec eux !!…..Ce qui trouble la Feuille Jaune, c’est que notre Maire s’est empressée de déclarer que ce beau bâtiment moderne ne devait pas être mis en vente aux enchères et vendu pour une bouchée de pain à un investisseur quelconque. Ce qui laisserait sous-entendre, comme nous l’avons précédemment évoqué sur notre blog, que notre municipalité pourrait acquérir le bâtiment pour mettre en place une nouvelle structure susceptible de reprendre l’activité cinéma à Sainte-Livrade.

Alors pourquoi ne pas avoir aidé Art-Ciné ?…….

la Feuille Jaune voit rouge !!……et tient tout particulièrement à remercier notre Maire, Claire Pasut, pour toutes les actions qu’elle  a entreprises pour détruire tout un pan culturel de notre ville après seulement deux années à la tête de la municipalité. Après les pressions sur l’école de musique et le départ de sa Directrice, la fermeture de la MJC et d’Art-Ciné qui seront les prochaines victimes à Sainte-Livrade sur Lot ?…….

Pour compléter notre article, nous apprenons ce jour qu’une réunion de travail allait se tenir le vendredi 9 avril à 9H30 à la mairie de Sainte-Livrade en présence des membres de l’association en charge de la préfiguration du cinéma de Sainte-Livrade. Devrait y assister le Président de l’association des cinémas de proximité en Lot et Garonne, ECRANS47. Cette réunion  n’a pas été mentionnée dans les réponses fournies à M. Forget car elle aurait certainement suscitée d’autres interrogations.

Pour la Feuille Jaune la préméditation, de notre Maire, dans la mort du cinéma l’Utopie ne fait aucun doute.



QUE FAIT NOTRE MUNICIPALITÉ POUR FAIRE CESSER LES DÉPÔTS SAUVAGES DANS LA ZAC DE PEYREMAIL ??……

Le 15 mars 2010, nous alertions sur notre Blog la Municipalité sur la décharge sauvage de la ZAC de PEYREMAIL. Qu’a fait la Mairie ??…. à en croire les photos ci-dessous……..RIEN !!….

img3002.jpg img3004.jpg

 img3001.jpg img3005.jpg

Cette décharge prend de l’ampleur, de jour en jour, car maintenant elle ampute une partie de la route. La Feuille Jaune n’a pas d’élu au Conseil Municipal, mais si des voix « responsables » pouvaient se faire entendre, auprès de notre Maire, pour que cette zone soit nettoyée et qu’un grillage soit mis en place pour y interdire l’accès……cela serait un bon point pour eux !!….et, en plus, les riverains leurs en seraient reconnaissant !….



ECOLE DE MUSIQUE

instrumentdemusique.jpg

En Février dernier la Directrice à quitté l’établissement livradais. La méthode de communication, le manque d’esprit d’ouverture, la suspicion perpétuelle de la part de notre Maire et de certains élus, leur volonté de favoriser des intérêts privés, l’ont conduite à s’éloigner d’un établissement qui devenait ingérable.

Nous nous interrogeons sur les buts réels poursuivis par la municipalité et sommes inquiets sur l’avenir de l’Ecole.

Ou va la culture livradaise ?…..

En à peine deux années de mandature, de notre nouvelle majorité, nous avons perdu, l’Ecole de Danse, la MJC et tout récemment le cinéma l’UTOPIE.

De plus devrons nous nous contenter d’une Fanfare qui n’est que l’ombre d’elle-même ?…..

Il faut que notre Maire et certains de nos élus reviennent dans le droit chemin pour que l’appauvrissement culturel de notre ville cesse !!…..



Association des Parents d'E... |
ÉCOLE CALANDRETA DE NARBONNE |
clshjasseron |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Site Officiel du Domaine RA...
| Les Amis des Sentiers
| AMICCA