CLAIRE PASUT REPOND A LUCIEN MARTINIERE DANS LA DEPÊCHE

LA DEPECHE du 29 janvier 2009  
 
clairepasut.jpg

Après le temps de la victoire et de la joie, celui des premières escarmouches.

Après les propos de Lucien Martinière dans notre édition de lundi 27 janvier, où il qualifie le maire « d’arrogante », Claire Pasut précise :

« J’ai hérité d’une école démolie inutilement et d’un mauvais projet de regroupement trop coûteux pour la commune. Une meilleure solution a été recherchée et un nouveau programme arrêté le 2 octobre 2008. Nous devons être prêts pour la prochaine rentrée scolaire. 

Je rappelle que le maire a la police de l’assemblée et la maîtrise de l’ordre du jour. J’ai tout simplement veillé au bon déroulement des débats et au respect de cet ordre du jour, conformément aux articles 21 et 25 du règlement intérieur.

Il s’agissait en effet d’attribuer les marchés et non pas de discuter du programme ! Celui-ci avait déjà fait l’objet de plusieurs réunions et débats auparavant. On ne revient pas sur un programme au moment d’en attribuer les marchés ! Les propos de M. Arnaud étaient hors sujet et incohérents car celui-ci avait refusé de voter avec son ancienne majorité le projet qu’il défend maintenant ! C’est ce que j’ai indiqué dans ma réponse avant de proposer de passer au vote. Je regrette que l’opposition ait provoqué cet incident et je constate que M. Martinière est devenu son porte-parole »,

 précise Claire Pasut, conseiller général et maire de Sainte-Livrade. 

LA FEUILLE JAUNE par la voix de son président répond :

Notre association regroupe des personnes d’horizons politiques différents qui ont choisi, en faisant abstraction des querelles « droite-gauche », de veiller et d’agir pour que les droits et le bien-être des habitants de Sainte-Livrade soient préservés.

Je ne renie pas ma sensibilté politique (divers gauche), mais je ne suis pas le porte-parole de la droite comme l’a déclaré madame Pasut. Cette dernière semble à court d’arguments pour justifier, les augmentations de plus de 10% des impôts, de 4% de la cantine scolaire, de 10% des transports scolaire etc..etc…etc…et surtout la politique antisociale menée par un conseil municipal majoritairement du parti de la « Rose ». 

J’invite donc toutes les livradaises et les livradais à se remémorer les promesses qui avaient été faites pendant la campagne des municipales et d’en tirer les enseignements.



1 commentaire

  1. un sympatisant 10 mars

    Je tiens tout d’abord à vous remercier de continuer à porter la voix des livradais et livradaises car maintenant nous n’avons plus de droit à la parole ou aux débats avec la premiere magistrate.

    Elle affirme que le projet de regroupement est trop couteux; on voit bien ici qu’elle affabule puisqu’avec un peu de jugeotte, on sait tous qu’un pôle plus grand aura toujours moins de charges de structures que deux sites par des économies d’échelles.
    Aujourd’hui elle veut garder CAYRAS; très bien, mais combien cela va couter? 30% 50% 100%…… de plus que le projet initial. Non, il faut arrêter le massacre car pour une des communes du 47 les plus endettées, un tel projet (reconstruction de BOUDARD, mise aux normes de CAYRAS) ne pourra qu’empirer la situation. D’autant plus qu’elle veut reprendre la régie de la cantine au niveau communal, ce qui signifie du personnel supplémentaire et des charges de structures associées.

    Je ne sais pas qui est le ou la photographe mais chapeau vous avez réussi à en trouver une qui représente bien la situation.
    Mme le maire au milieu et les autres au tour dans son ombre. Elle sourit et les autres détournent le regard, baissent la tête; même Mme FATMI qui fait parti de ses favories applaudit en faisant la grimace.
    elle a réussi en moins d’un an à faire exploser sa majorité alors que l’ancienne municipalité avait éclaté que la dernière année de la mandature.

    Pour conclure, je ne sais pas si elle va continuer sur cette voie mais chers livradais la commune sera dans 5 ans dans une situation plus catastrophique que ne l’avait laissée l’ancienne municipalité.

    Pour sauver SAINTE LIVRADE SUR LOT et ses communes voisines, partisans de droite comme de gauche ne permettait pas à cette « destructrice » de conserver le canton lors des échéances futures.

    Un jeune qui voit sa commune dépérir depuis un an malgré les caches misères mis en place.

Laisser un commentaire

Association des Parents d'E... |
ÉCOLE CALANDRETA DE NARBONNE |
clshjasseron |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Site Officiel du Domaine RA...
| Les Amis des Sentiers
| AMICCA