CLAIRE PASUT REPOND A LUCIEN MARTINIERE DANS LA DEPÊCHE

LA DEPECHE du 29 janvier 2009  
 
clairepasut.jpg

Après le temps de la victoire et de la joie, celui des premières escarmouches.

Après les propos de Lucien Martinière dans notre édition de lundi 27 janvier, où il qualifie le maire « d’arrogante », Claire Pasut précise :

« J’ai hérité d’une école démolie inutilement et d’un mauvais projet de regroupement trop coûteux pour la commune. Une meilleure solution a été recherchée et un nouveau programme arrêté le 2 octobre 2008. Nous devons être prêts pour la prochaine rentrée scolaire. 

Je rappelle que le maire a la police de l’assemblée et la maîtrise de l’ordre du jour. J’ai tout simplement veillé au bon déroulement des débats et au respect de cet ordre du jour, conformément aux articles 21 et 25 du règlement intérieur.

Il s’agissait en effet d’attribuer les marchés et non pas de discuter du programme ! Celui-ci avait déjà fait l’objet de plusieurs réunions et débats auparavant. On ne revient pas sur un programme au moment d’en attribuer les marchés ! Les propos de M. Arnaud étaient hors sujet et incohérents car celui-ci avait refusé de voter avec son ancienne majorité le projet qu’il défend maintenant ! C’est ce que j’ai indiqué dans ma réponse avant de proposer de passer au vote. Je regrette que l’opposition ait provoqué cet incident et je constate que M. Martinière est devenu son porte-parole »,

 précise Claire Pasut, conseiller général et maire de Sainte-Livrade. 

LA FEUILLE JAUNE par la voix de son président répond :

Notre association regroupe des personnes d’horizons politiques différents qui ont choisi, en faisant abstraction des querelles « droite-gauche », de veiller et d’agir pour que les droits et le bien-être des habitants de Sainte-Livrade soient préservés.

Je ne renie pas ma sensibilté politique (divers gauche), mais je ne suis pas le porte-parole de la droite comme l’a déclaré madame Pasut. Cette dernière semble à court d’arguments pour justifier, les augmentations de plus de 10% des impôts, de 4% de la cantine scolaire, de 10% des transports scolaire etc..etc…etc…et surtout la politique antisociale menée par un conseil municipal majoritairement du parti de la « Rose ». 

J’invite donc toutes les livradaises et les livradais à se remémorer les promesses qui avaient été faites pendant la campagne des municipales et d’en tirer les enseignements.



UN ARTICLE DE « LA FEUILLE JAUNE » DANS LA DEPÊCHE.

Extrait de l’Article de presse publié dans  »La Dépêche » du 27 janvier 2009?

lucienmartinire.jpg

Un des candidats malheureux au premier tour des dernières élections municipales Lucien Martinière (Divers Gauche) et son équipe qui ont créé « La Petite Feuille Jaune », une association regroupant des anciens de la liste et de nouveaux arrivants, s’étonne en observant les conseils municipaux : 

« Lors du dernier conseil municipal, nous avons été outrés de voir l’attitude arrogante de Mme le maire envers l’opposition qui souhaitait débattre d’un sujet important, à savoir le montant global des travaux et des aménagements de l’école Boudard. 

En réponse aux questions posées par les membres de l’opposition, notre maire a décidé de couper court et d’après elle, faire cesser « ces palabres » en décrétant de passer aux votes, bafouant ainsi les règles de la démocratie. L’opposition a quitté immédiatement la salle, les débats n’auront duré qu’une dizaine de minutes. 

De mémoire d’anciens élus (membres de l’association), Mme Meilland, 18 années de conseillère municipale, M. Alicot également 18 années de conseiller municipal et M. Martinière qui lui en totalise 13 années, tous dans l’opposition sous les mandats de M. de Cacqueray et Zuttion, n’avaient jamais encore connu telle situation. 

À ces époques, les élus de l’opposition pouvaient s’exprimer librement dans le respect de chacun des institutions et n’étaient pas limités en temps de parole. Aujourd’hui l’opposition est mise devant le fait accompli et ne peut librement débattre sur des décisions qui semblent avoir été déjà prises à l’avance, ce que reprochait la majorité actuelle à l’ancienne municipalité.

Ce n’est pas ainsi que notre association conçoit la démocratie pour le bien de Sainte-Livrade », explique le président de la « Feuille Jaune » Lucien Martiniére. 

Le journal « La Dépêche » publie l’intégralité des déclarations de notre Président suite aux événements survenus lors du dernier conseil minicipal, nous nous en félicitons. Nous avions mis, quelques jours auparavant, ces déclarations sur notre site dans un article intitulé : L’OPPOSITION QUITTE LA SALLE DU CONSEIL MUNICIPAL, en date du 21 janvier 2009.



L’OPPOSITION QUITTE LA SALLE DU CONSEIL MUNICIPAL !!!…..

runionhouleuseconseilmunicipal.jpg

Lors de la réunion du conseil municipal du 19 janvier dernier une délégation de l’Association « La Feuille Jaune » assistait aux débats. Cette dernière a été outrée de voir l’attitude arrogante de Mme notre Maire (Claire PASUT) envers l’opposition qui souhaitait débattre d’un sujet important au regard de notre commune à savoir, le montant global des travaux et des aménagements de l’école BOUDARD. En réponse aux questions posées par les membres de l’opposition notre Maire a décidé de couper court et d’après elle, faire cesser « ces palabres » en décrétant de passer aux votes, bafouant ainsi les règles de la démocratie. L’opposition a quitté immédiatement la salle, les débats n’auront duré qu’une dizaine de minutes. De mémoire d’anciens élus (membres de l’association), Mme MEILLAND 18 années de conseillère municipale, M. ALICOT également 18 années de conseiller municipal et M. MARTINIERE qui lui en totalise 13, tous dans l’opposition sous les mandats de Ms. de CACQUERAY et ZUTTION, ils n’avaient jamais encore connus telle situation. A ces époques les élus de l’opposition pouvaient s’exprimer librement dans le respect de chacun, des institutions, et n’étaient pas limités en temps de parole. Aujourd’hui l’opposition est mise devant le fait accompli et ne peut librement débattre sur des décisions qui semblent avoir été déjà prises à l’avance, ce que reprochait la majorité actuelle à l’ancienne municipalité. 

Ce n’est pas ainsi que notre association conçoit la Démocratie pour le bien de Ste-Livrade. 

Le président de la Feuille Jaune.

 Lucien MARTINIERE  



LES « ATSEM »

Les écoles Lagourguette et Cayras ont vu partir à la retraite un de leur ATSEM. A ce jour aucun remplacement n’a été prévu par notre municipalité. Nous souhaitons que ces dernières soient remplacées pour que l’accueil et l’encadrement des enfants des écoles concernées restent au meilleur niveau. Si cette décision a été prise pour des raisons économiques, ce n’est pas le bon choix et nous le dénonçons vivement. Une classe supplémentaire, petite section,  devrait voir le jour courant février dans un de ces établissements donc ce n’est pas le moment de supprimer des postes. Nous soutiendrons toutes les actions qui pourront-être menées pour que le bien-être de nos enfants soit préservé. Drôle de décision pour une municipalité soit disant de gauche ?…….

enfantscole.jpg

Ci-dessous un petit rappel du rôle d’Agent Territorial spécialisé des écoles maternelles.

Quelles sont ses qualités ?

Les qualités les plus importantes de l’agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) sont la patience et la disponibilité.

Que fait l’atsem ?

Elle accueille les enfants lors de leur arrivée à l’école et les accompagne tout au long de leur journée. C’est elle qui prépare leur goûter, s’occupe de leur hygiène (lavage des mains, habillage et déshabillage, etc.).
Elle délaisse les tâches ménagères pour assister l’enseignant. Ainsi, elle est chargée de veiller à la préparation matérielle des activités et à la décoration de la classe.

Qui sont ses employeurs :

l’agent spécialisé des écoles maternelles est un agent territorial. C’est donc une personne qui est employé et recruté sur concours (catégorie C) par une collectivité territoriale. Bien souvent, l’atsem s’occupe des petites sections des écoles maternelles. Certaines mairies les emploient quelques fois durant les vacances scolaires dans des établissements de loisirs où elles exercent les mêmes fonctions que dans les écoles maternelles.

Un Atsem ne peut travailler plus de 35h par semaine et 10h par jours . Son emploi du temps est fixé par le Maire après avis de la direction de l’école maternelle.
Il peut suppléer et non pas remplacer l’enseignant dans les activités et taches journalières comme :
La garderie du matin et du soir, l’accueil, les activités scolaires du matin et de l’après midi (activités scolaires et sieste, la cantine).

L’entretien de la classe est effectué par l’ATSEM, il peut être en parti réalisé dans la journée suivant les activités (ex : pendant la sieste). En dehors des heures scolaires, l’entretien (mise en ordre et nettoyage ) de la classe est fait quotidiennement par l’Atsem.



LE BULLETIN MUNICIPAL

Malgré la participation bien remarquée de notre Maire, lors de la distribution du bulletin municipal, un nombre non négligeable d’habitants de la commune n’a rien reçu dans sa boite aux lettres. Les économies sont certes là, mais au détriment de l’information des livradaises et livradais !………

distributionbulletinmunicipal.jpg

Dans ce bulletin municipal on ne nous dit pas toute la vérité…………et c’est dommage !….

Nous prendrons que quelques exemples au hasard :

L’école BOUDARD ?…..

Il est annoncé dans le B.M que la reconstruction et les travaux de l’école Boudard (aucun chiffre n’est avancé à ce jour) devraient-être moins coûteux que les 2,282 M€ HT (le self étant inclus dans les travaux) prévus après l’appel d’offres effectué par l’ancienne municipalité. A aucun moment, dans les prévisions de notre nouvelle municipalité, il est question du financement pour la réfection du self ?……des frais des bureaux d’études et des aménagements intérieurs des classes et des bureaux de ce même établissement car cela devrait faire augmenter la facture ?….Il ne faut surtout pas oublier aussi la mise aux normes de sécurité européenne de l’école Jasmin qui n’aurait pas eu lieu d’être si le projet de regroupement des écoles avait été retenu. !……..A suivre…….

L’avenue Gaston Carrère ?…..

Nous nous posons la question sur les travaux de l’avenue Gaston Carrère « est-ce que c’étaient bien la priorité N° 1 ?……… ». Pour preuve l’état lamentable de la voirie dans notre commune, le rond point près du sociaux culturel qui n’est toujours pas terminé, l’état de l’éclairage public, etc……….Mais nous nous consolerons en apprenant que Ste-Livrade est la première( et peut-être la seule) ville du Lot et Garonne  à mettre en place le stationnement en marche arrière sur une route principale qui voit défiler beaucoup de véhicules.

Les finances en général ?……..

Nous nous félicitons de l’annonce de cette gestion rigoureuse qui soi-disant commence à porter ses fruits. Si cela continue en 2009 nos impôts devraient baissés ?….. et si Ste-Livrade devenait l’Eldorado du Lot et Garonne ?…..on commence à réver !!……mais il faut vite revenir à la réalité et constater que l’avenir de Ste-Livrade n’est pas si « rose » que l’on essaye de nous le faire croire……..



Association des Parents d'E... |
ÉCOLE CALANDRETA DE NARBONNE |
clshjasseron |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Site Officiel du Domaine RA...
| Les Amis des Sentiers
| AMICCA